2 mille 13 et +(le bassin des langues).

De la prison, on observe la anse les mâts jouent au pendule. « je vois des ailes qui chutent… »

hurle le ciel de Marseille.
Dans une darse, les rameurs accélèrent le tempo
l’or brille entre les doigts de la Dame. Des plumages flottent.

Pourquoi n’est-il pas écrit sur le mur du silo je veux des lèvres je veux des sons.

Dos à la Criée, un étranger–acteur interprète Camus.
Sur le sable Catalans où s’échoue l’aventurier, deux lettres :AR. Le clocher des Accoules , le ventre neuf, dort la bouche ouverte

en bord de quai, Saint-Jean le veuf solde sa tour.

je veux des mains je veux des signes.
Le front au soleil, Daumier modèle encore les Emigrants. J4 était musée avant MuCEM

La ville ancienne lumineuse et fardée…prévient Je veux des festins je veux des noces.

Charles Gouvernet.2012